Vivre l’expérience du partage : bilan et retour d’expérience avec Les Sharing Bros

Vivre l’expérience du partage : bilan et retour d’expérience avec Les Sharing Bros

En juillet 2014, Ivan, Rodolphe et Mathieu sont partis vivre l’expérience du partage pendant sept mois. À travers 16 pays, du Canada au Brésil, ils ont parcouru plus de 20 000 kilomètres en utilisant exclusivement des services collaboratifs : location entre particuliers, co-working, co-voiturage, apprentissage collaboratif… L’objectif ? Découvrir les 1001 visages de l’économie collaborative. Ils sont rentrés il y a quelques semaines. Retour sur cette formidable expérience avec les Sharing Bros. 

Comment décrire votre expérience en trois mots ?

L’aventure de notre vie !

 

Qu’est-ce qui s’est passé depuis votre retour ?

On était KO à notre retour ! 7 mois sur la route à faire du stop, des interviews et monter des vidéos, c’était intense ! On a donc pris 2 semaines pour se reposer et ensuite on a monté notre dernière vidéo sur le Brésil. On a donné des conférences, notamment pour Leroy Merlin dans le cadre de leur réflexion sur leur plan stratégique pour 2025 et ce moment, on travaille sur un documentaire. On le répète, ça a été l’aventure de notre vie et on veut la terminer en beauté. :)

 

S’il fallait retenir une seule chose de cette longue expérience

Il y a une chose qu’on ne s’attendait pas du tout à découvrir en partant et qui finalement a été presque la chose la plus important qu’on ait apprise : la communication. Passer 7 mois 24h/24 ensemble, ça a été un vrai défi. C’est un peu comme si tu te mariais à 2 mecs (supers sympas) qui transpirent beaucoup et avec qui tu dois apprendre à travailler n’importe où – dans une station service, dans un mall, sur le bord de la route au Panama ou encore dans un espace de coworking à San Francisco. Rapidement, on a du apprendre à communiquer efficacement. Au départ, c’était loin d’être gagné parce qu’on est des mecs et la communication c’est pas notre dada.
Notre salut est venu d’un rituel qu’on s’est créé : “la bougie”. Toutes les 2-3 semaines on se réunissait autour d’une bonne bouffe (déja un kiff en soi). Chacun à notre tour on prenait dans nos mains la fameuse bougie (qui était en fait une bouteille de ketchup mais bon c’est moins poétique alors on va continuer à dire la bougie :) ) et on disait ce qu’on avait aimé (ex: merci d’avoir monté cette vidéo), ce qu’on avait moins aimé  (ex: quand tu m’as dit ça hier ça m’a blessé), ce qu’on voulait voir changer (ex: sois moins autoritaire quand on travaille stp).

Au départ les “bougies” étaient un peu laborieuses, c’était vraiment pas facile de dire tout ce qu’on avait sur le cœur, mais au fur et à mesure tu t’habitues et surtout tu te rends compte que même si c’est dur à dire, après ça te libère d’un vrai poids. Et à la fin de l’aventure on communiquait même sans passer par une bougie, la classe :). Notre relation est allée crescendo et au bout de 7 mois, on était bien plus proche que lors de notre départ.

 

Qu’est-ce que vous avez préféré lors de cette aventure ?

On a tous les trois adoré le Brésil. C’est un pays magnifique et très intense (le carnaval à Rio c’est vraiment la folie) où se mélangent les influences sud-américaines et africaines. On a vraiment été soufflé par les initiatives collaboratives à Porto Alegre, São Paulo et Rio de Janeiro.
A São Paulo, une ville qui n’est quand même pas réputée pour sa sécurité, on a découvert un espace de coworking autogéré complètement libre d’accès. Cela voulait dire que n’importe qui pouvait y venir, prendre la clé, en faire un double et ensuite y travailler 24h/24, 7j/7. Un truc de fou ! On avait du mal à y croire mais on l’a testé et ça marche !
En plus, on a découvert une vrai volonté des entrepreneurs de faire évoluer leur pays grâce à leur start-up. Vu que le gouvernement est déficient, les entrepreneurs locaux considèrent souvent que c’est à eux de pallier ces manques et essaient de concilier profit et impact social. C’était super inspirant.

Une start-up rencontrée qui vous a marqué en particulier ?

Nos.vc ! On a rencontré Léo, le fondateur de cette plateforme, à Porto Alegre au Brésil. C’est une plateforme d’apprentissage collaboratif sur laquelle des particuliers peuvent offrir des cours à d’autres particuliers moyennant rémunération. Sur cette plateforme, on peut apprendre à faire des pizzas, prendre des cours de calligraphie, de zumba… ! Jusque-là rien de très révolutionnaire.
L’astuce, c’est que pour qu’un cours soit effectivement donné il faut qu’un nombre minimum de personnes s’inscrivent. Ce ne sont donc pas des cours en one-to-one mais d’un particulier à un groupe de personnes. C’est là ou ça devient vraiment intéressant ! Léo nous expliquait qu’au Brésil (comme un peu partout dans le monde on pense), quand on est étudiant on a plein d’amis, on sort, on fait la fête. Ensuite on grandit, on se met à travailler, on sort moins, nos amis se marient et on se retrouve très seul, isolé, sans pouvoir rencontrer grand monde. Du coup, une grande partie des utilisateurs de Nos.vc viennent aux cours pour apprendre quelque chose en premier lieu, et puis ils se rendent compte que c’est un moyen génial de rencontrer du monde. Ils reviennent ensuite aux cours pour retrouver leurs nouveaux amis et vont même assister à d’autres cours pour rencontrer des nouvelles personnes. Ainsi, la plateforme cartonne sans même faire de marketing car le bouche à oreille suffit ! C’est génial de voir une plateforme collaborative qui permet vraiment de créer du lien social et des nouvelles communautés !

 

En quelques chiffres, ça donne quoi Les Sharing Bros ?

0 nuit passée dans une auberge de jeunesse ou dans un hôtel
1 nuit dans un container pourri
3 potes
11 vidéos réalisées
16 pays traversés
44 plateformes collaboratives découvertes
81 interviews d’entrepreneurs et d’utilisateurs de l’économie collaborative
96 voitures/bateaux/camions utilisés
250 litres de transpiration perdus
506 heures à attendre sur le bord de la route en stop
8530 euros levés grâce à deux campagnes de crowdfunding
20.700 km parcourus

 

Quels sont vos projets à venir ?

En ce moment on travaille avec des boites de prods sur un projet de documentaire et on donne des conférences pour partager notre expérience…la suite des événements est aussi floue qu’un pastis ;)

 

Et ce nightswap au Pérou alors ?

Le maxi kif, on s’est vraiment régalé avec Ernesto notre hôte! Quand on est arrivé à Lima, ça faisait presque 4 mois qu’on n’avait pas eu chacun un vrai lit. Non seulement on avait le bonheur de se rouler en boule sur notre beau matelas mais en plus on avait chacun notre chambre ! Le premier soir, on a passé une soirée un peu dingue avec Ernesto à boire du Pisco Sour (cocktail péruvien bien chargé) et à écouter des vieux rocks des années 2000. Le second soir on est allé “déguster” des anticuchos plus communément connus sous le nom de cœur de vaches, c’était bizarre mais on a bien ri. Une semaine plus tard on a même retrouvé Ernesto à Cuzco pour prendre un verre avec lui comme des vieux copains.

Les Sharing Bros nightswappent à Lima

 

Chez Nightswapping, nous avons suivi de près ce périple des Sharing Bros. Du lancement de leur 1ère campagne de crowdfunding avant le départ pour les Amériques jusqu’à leur retour à Paris, chaque vidéo publiée sur leur chaîne Vimeo, chaque photo publiée sur leur page Facebook nous faisait à la fois sourire et plaisir. Effectivement, c’est exactement de cette manière que nous envisageons la consommation collaborative : convivialité, partage et authenticité. Leur motivation à travers ce beau projet fait plaisir à voir !

Envie de rencontrer les Sharing Bros ? Ils seront présents au OuiShare Fest 2015 à Paris, au mois de mai. Vous pouvez aussi suivre leur actualité sur les réseaux sociaux :

Donnez nous votre avis sur cet article